L'actualité de 2016

Carton plein au passage de dan

Dimanche, 19 Juin 2016

L’aïkido étant un art martial sans compétition, les occasions de mesurer son niveau ne sont pas nombreuses. Alors, lorsqu’on a la chance d’avoir un passage de grades premier et deuxième dan en Limousin, on profite de l’occasion pour présenter les candidats qui se sentent prêts. Parmi eux, Jean-Christophe, candidat malheureux l’an dernier, Raphaël et Serge, qui secondent Jean-Louis sur les cours enfants du vendredi et pour le 2e dan, Vincent et Julien, qui a déjà en charge le cours adultes du vendredi soir.

Et dans les gradins du dojo départemental, une grosse poignée de membres du LAM venus supporter les candidats jouant à domicile. L’ambiance était très solennelle, car les passages de grade sont très codifiés, le respect de l’étiquette comptant pour beaucoup dans l’obtention de ce dan, qui se traduit par l’autorisation de porter la ceinture noire. La matinée de ce samedi était d’abord dédiée aux dix candidats au premier dan. Serge, puis Jean-Christophe et enfin Raphaël ont été invités à se placer face au jury après avoir choisi un partenaire. Salut au jury et au partenaire et la première technique est annoncé, ainsi que la position et le type de saisie souhaité. Pas le temps de souffler (ce qui n’est pas un problème si l’on sait bien gérer sa respiration et que l’on ne travaille pas en force, comme nous le répète souvent Jean-Louis). Travail debout, à genoux, puis quelques attaques avec les armes et enfin, du randori, où il faut projeter les deux « uké » qui enchaînent les attaques. A midi, les premiers résultats tombent, sur les dix candidats de la ligue, huit ont séduit les deux examinateurs (l’un de la FFAB, l’autre de la FFAAA), dont les trois du LAM. Ils seront donc proposés au grade de 1er dan à la CSDGE, la commission des grades, qui est la seule à pouvoir homologuer leur grade. Bravo à nos trois candidats.

A peine le temps d’avaler un petit encas, que les choses sérieuses reprenaient sur les tatamis du dojo Robert Lecomte, avec cinq candidats au 2e dan. Parmi eux, Julien et Vincent, qui se sont appliqués à présenter leur meilleur aïkido, en veillant tout particulièrement au placement et à la propreté du geste. Après leur examen, ils retournent sur le bord du tatami pour servir de uké à la demande des autres candidats. Après 1h30 d’examen, le jury se retire quelques longues minutes qui offrent aux membres du LAM l’opportunité d’échanger avec les copains, puis les deux examinateurs, accompagné des représentants des deux fédérations, proclament les résultats. Quatre reçus sur les cinq candidats au 2e dan, dont les deux du LAM. Carton plein pour le club. Une grande fierté pour Jean-Louis, notre président, 7e dan, qui a su distiller tout son art. Le club est également heureux de ces excellents résultats, qui traduisent aussi l’investissement personnel de ces cinq candidats qui ont participé à de nombreux stages pour améliorer leur technique. Ils sont désormais au début d’un long chemin qui les conduira à forger leur propre style comme aimait à le rappeler O Sensei, Maître Morihei Ueshiba, le fondateur de la discipline. (D'autres photos ici: http://www.aikido-lam.com/albums-photos/)

 

Ce site internet est réalisé par Artefact et hébergé dans le data center Arteone