Souvenirs souvenirs

Souvenirs souvenirs

La soirée rétrospective organisée jeudi soir par le LAM a été une belle réussite.

Près de quarante participants, dont une trentaine de membres de notre club ont assisté à cette soirée unique, qui réunissait Christian Christel, qui avec Georges Geoffroy et M. Boucheron, a diffusé l’aïkido en Limousin, Jean-Louis Dupuy, qui les a rejoint en 1964 et Charles Dubois quelques mois plus tard.
Après avoir rappelé la genèse de l’aïkido et sa diffusion dans le monde, par les émissaires de son fondateur Me Morihei Ueshiba Ô Sensei, ils ont évoqué leurs rencontres avec les différents maîtres japonais (Tadachi Abe, Minoru Mochizuki et le français André Nocquet) qui enseignaient la discipline dans les stages de judo. Ils ont ensuite raconté les premiers pas de l’aïkido à Limoges, dans différents sites, dont notamment le dojo situé dans une impasse donnant sur l’avenue des Bénédictins. Une sacrée aventure, puisqu’il a fallu aménager le premier étage d’un bâtiment, dans lequel il faisait extrêmement chaud en été et terriblement froid en hiver. « Le tapis d’environ 110 m² était composé d’une bâche remplie de copeaux de bois », précisait Christian Christel. Si le lieu était spartiate, la décoration soignée rappelait l’ambiance des dojos japonais. La conférence a rapidement pris un ton plus intimiste, chacun ne tarissant pas d’anecdotes sur les nombreuses rencontres avec les maîtres Nobuyoshi Tamura et Mutsuro Nakazono, qui séjournaient régulièrement à Limoges, avant d’engager de nombreux échanges avec les participants.

Chacun s’est ensuite retrouvé devant un buffet composé des divers mets apportés par les participants, le club s’étant chargé d’offrir les boissons et d’assurer la logistique sans faille de cette belle soirée. Cet espace situé près de la salle de conférence servait également de support à une exposition éphémère, richement illustrée de photographies d’époque, retraçant les débuts de l’aïkido en Limousin. L’occasion pour les anciens de faire rejaillir des noms enfouis dans leur mémoire et pour les plus jeunes de prolonger les échanges avec ces pionniers.

Dans l’onglet « vidéo », ou en cliquant sur ce lien http://youtu.be/mYm_otRvl18, vous trouverez un rapide traveling sur cette exposition en attendant que l’on exploite plus sérieusement cette mine documentaire sur la mémoire des débuts limougeauds de notre discipline.

Les trois pionniers

Une salle attentive

Des échanges enrichissants

 

Ce site internet est réalisé par Artefact et hébergé dans le data center Arteone