Une reprise encore floue

Classé dans : Vie du Club | 0

Demain, nous allons pouvoir nous déplacer plus facilement dans un rayon de 100 km autour du domicile. Le risque de contracter le Covid-19 sera néanmoins toujours présent et, malgré notre envie de revoir les amis, il faudra rester prudent et continuer d’appliquer les gestes barrière.

Durant ce confinement, le club a essayé de garder le lien avec ses licenciés. Nous avons organisé des cours en visio-conférence, qui ont été bien suivis, mais nous avons bien conscience que cela ne pouvait être qu’un pis-aller transitoire.
Début mars, Jacques Château, le médecin de la FFAB estimait qu’il n’y avait pas de risques à pratiquer notre discipline, à condition de respecter une hygiène stricte avant d’entrer sur le tatami. Puis, notre fédération a annoncé la fermeture du siège, l’annulation des stages et des passages de grades jusqu’à nouvel ordre. Le 7 mai, Michel Gillet, le président fédéral a estimé qu’étant donné que notre discipline est classée dans les sports de contact, « la FFAB et l’ensemble de ses clubs ne sont pas autorisés à reprendre une activité jusqu’au 2 juin ».

De son côté la mairie de Limoges a décidé de rouvrir certains sites sportifs, mais uniquement pour le sport individuel en plein air. Nous n’avons pas été autorisés à pratiquer les armes à l’extérieur du dojo et nous avons donc cherché une solution alternative, sur un lieu privé, à l’air libre, mais éventuellement couvert pour s’abriter en cas de pluie et avec un groupe limité à 10 élèves face au professeur. Malheureusement, le communiqué de la FFAB ne nous autorise pas à prendre une telle initiative et le LAM doit encore suspendre ses cours en attendant des jours meilleurs.
Certains pratiquants ont cependant décidé de s’organiser en petit groupe pour pratiquer des techniques aux armes suivant les nouvelles règles et dans des lieux privés. C’est une excellente occasion de revoir les jo katas et les suburi au bokken, après une bonne séance de préparation physique, destinée à éduquer le « ki » et le faire circuler dans tous le corps. Le travail des armes est essentiel à la pratique, car il permet à tous, mais plus particulièrement aux débutants, de révéler les sensations sur sa propre position, son attitude et ses blocages musculaires. Tous les licenciés ont reçu un sms précisant les modalités de ces initiatives privées. Elles ne peuvent, évidemment, pas être couvertes par l’assurance de la licence. Le club appelle donc tous les participants à ces rassemblements privés à ne prendre aucun risque pour leur santé et leur intégrité physique.

Durant ce confinement, le comité directeur du club s’est réuni à deux reprises. Nous avons ainsi pour discuter des modalités de la reprise d’activité, du repas de fin de saison et de l’organisation de la rentrée. Nous pouvons d’ores et déjà vous inviter à venir nous retrouver (et également tenir le stand du club), au forum des associations les 5 et 6 septembre prochains.
En attendant, nous vous recommandons à nouveau de prendre bien soin de vous et de vos proches.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *